Publication #78 : le rôle de l’eau dans la fusion membranaire

Par , le dans Projet Folding@Home - 11 Commentaires
Les équipes de recherche du projet Folding@Home viennent de publier de nouveaux résultats dans le Journal de la Société américaine de Chimie (Journal of the American Chemical Society, JACS). Cet article, intitulé « L’ordre des molécules d’eau à l’interface membranaire contrôle la dynamique de la fusion », est le résultat d’une collaboration entre Peter Kasson (Univesité de Virginie), Erik Lindahl (Université de Stockholm et Institut Royal de Technologie) et Vijay Pande (Université de Stanford).


L’ordre des molécules d’eau à l’interface membranaire contrôle la dynamique de la fusion


En se basant sur les précédentes simulations de la fusion membranaire, l’équipe a utilisé la puissance de Folding@Home pour analyser systématiquement la réaction de fusion entre deux cellules ainsi que la nature moléculaire de l’eau dans cette réaction. Pour pouvoir réaliser ce type de simulations informatiques, de nombreuses approches négligent la structure détaillée de l’eau pour les grandes simulations de fusion membranaire. Dans le cas ce cette étude, les chercheurs ont montré que cette structure affectait à la fois la thermodynamique et la dynamique de la réaction de fusion. Ces résultats ont des implications importantes sur la façon de simuler ces réactions de fusion membranaire entre cellules et ils ont permit de donner un nouvel exemple de structure de l’eau entre deux interfaces hydrophiles flexibles. Cette structure de l’eau pourrait être importante dans de nombreuses interactions cellulaires.

Pour la petite histoire, cette publication a été rendue possible principalement grâce au travail accompli par les plieurs sur les projets BigAdv de la série 268x.

Source : Water Ordering at Membrane Interfaces Controls Fusion Dynamics *

* L’accès à l’article complet est payant, mais vous pouvez vous renseigner auprès de votre université pour savoir si elle dispose d’un compte d’accès pour ses étudiants et/ou personnels.