GPU2 : Bilan de la première année

Par , le dans Projet Folding@Home - 15 Commentaires
GPU2 : Bilan de la première année
Mai et juin 2008 ont été une période assez chargée pour l'actualité du projet Folding@Home. Stanford sortait un nouveau client, surnommé GPU2.

ATI est le premier constructeur à soutenir le GPU2. Aidé du développeur de chez ATI Mike Houston (en photo), rapidement un core CAL/Brook+ est mis à la disposition du grand public pour les Radeon HD2000 et HD3000. Les optimisations s'enchaînent rapidement, et le PPD des cartes impressionne le monde entier !

nVidia débarque début juin avec son core basé sur CUDA 2.0, c'est le développeur Scott LeGrand qui en assure la majorité des développements. Les PPDs crèvent les plafonds et une bataille d'optimisations s'engage entre les deux constructeurs.

Actuellement, nVidia domine ATI en nombre de carte active, et le PPD des modèles de tête est à l'avantage de la firme au caméléon. La course aux optimisations s'est calmée, on a même assisté à un recul des points chez nVidia suite à l'intégration de procédures de sécurité sur les calculs afin de rendre le core encore plus résistants aux erreurs. Toutefois, ATI montre des signes de domination lorsqu'on augmente la taille des protéines traitées, ce qui pourrait signifier une rupture dans l'avenir entre les 2 marques, nVidia maître incontesté des petites WUs à pliage ultra rapide, ATI spécialisé sur les grosses WU pour occuper ses nombreuses unités vectorielles.

Chez nVidia, l'utilisation intensive 24h/24 a posé des soucis sur les premiers modèles. On a assisté à des destructions progressives de GPU type GeForce 9 et GT 200, surtout pour les modèles overclockés. Il semble que ce problème se fasse maintenant plus rare.

Et l'avenir de tout ça ?
Plusieurs modifications majeures pourraient intervenir :
- Arrivé d'un core Intel pour Larrabee ?
- Unification des cores autour du langage OpenCL ?
- Arrivé de très grosses WU (voir notre news BigAdv sur GPU) ?