Plier sous Ubuntu 10.04 ça donne quoi ?

Par , le dans OS - 7 Commentaires
Plier sous Ubuntu 10.04 ça donne quoi ?
Commençons par l'aspect performance de pliage, car c'est ce qui nous intéresse le plus ici après tout ;).
Coté microprocesseur, les cores qui se coupent, c'est FINI ! Adieu HAL, bonjour UDEV ! Les comportements bizarres de la charge CPU ont disparu aussi (par exemple charge a 6 sur un dual core lancé en -smp 2). Les performances en SMP/SMP2 devraient retrouver leurs niveaux maximums pour de l'OS Linux.

Coté GPU, l'avenir s'annonçait très sombre, depuis les drivers 180, on n'avait plus de version correcte des pilotes pour plier. (185 KO, 190 KO, 195 plie mais problème de priorité des calculs) Avec Ubuntu 10.04 la version 195 n'a plus ce bug de priorité de calcul. Concrètement, l'utilisation de wine dans sa dernière version, avec le vieux wrapper CUDA fonctionne à merveille. (Testé sur une 9600 GT, 3200 PPD). Par contre, le client GPU3 ne sera probablement pas compatible avec le wrapper actuel, mais nous ne pouvons en dire plus sans tests supplémentaires.

Et ce fameux problème de librairies dynamiques que nous évoquions la semaine dernière ? Et bien, disparu ! Volatilisé, comme par magie ! Autant dire que c'est la surprise totale ! Un grand bravo aux développeurs de Ubuntu d'avoir adapté les librairies pour le client. EDIT : Seul le client GPU marche bien, le client SMP a encore le même souci. Il faut utiliser le contournement !

Coté température, les lm-sensors détectent bien par défaut les Cores i5 et i7.

Bref, on ne pouvait rêver mieux non ?

Maintenant, pour ceux qui comme moi utilisent Ubuntu au quotidien, voici le bilan des nouveautés.

Le graphisme :
Le skin par défaut je ne l'aime pas, c'est une tentative un peu nulle d'aller chercher les utilisateurs Apple. Mais bon, en quelques clics on peut retrouver une apparence personnalisée qui reprend le standard des anciennes versions. Il y a des sites qui fournissent un peu plus de variété que le légendaire « orange marron » qui déplait de plus en plus.

Le store applicatif :
La fameuse Logithèque Ubuntu a évolué, c'est normalement une nouvelle étape vers un Appstore comme on les connaît sur mobile, avec pour Ubuntu 10.10 normalement l'ajout des fonctionnalités de paiement en ligne. (Enfin, c'était la volonté de Mark Shuttleworth, à voir après le prochain Ubuntu Developper Submit)
Pour 10.04, ce sont les applications non libres qui vont faire une entrée en force (et ça fait grincer des dents). Pour l'instant on y trouve Flash Player et la VM Java 6 de Sun/Oracle, mais cela devrait s'étoffer d'applications gratuites dans les semaines à venir.

Le music store :
Ajouté sous forme d'un plug-in dans le logiciel Rythmbox, le Ubuntu One Music Store propose un vaste catalogue musical (plutôt américain pour le moment) que l'on peut tester avec un court extrait, puis acheter en quelques clics. La musique est stockée sur l'espace de stockage Ubuntu One, et ainsi reste accessible sur tous les ordinateurs connectés au compte Ubuntu One. Actuellement, 50% du montant des ventes va dans une œuvre de protection du Linx (c'est surement pour noyer un peu le poisson, mais on ne peut que saluer le geste, les autres stores l'auraient-il fait ?).

Montage video :
Bienvenu à Pitivi, une sorte de Movie Maker qui a l'air simple d'usage.

Retouche d'image :
Bye bye GIMP, enfin sauf si vous le réinstallez, mais il n'est plus fourni par défaut.

Bref, cette version rassure sur la pérennité du pliage sous Linux. Avec Ubuntu 10.04, vous pourrez plier sans souci et sans grande bidouille. Même si les performances ne sont plus aussi intéressantes que sous Windows, les adeptes du libre pourront se faire plaisir avec cette version. A vos commentaires pour votre retour d'expérience !