News

GeForce GTX Titan - La carte grand public la plus puissante en mono GPU du moment

Par , le dans Hardware - 4 Commentaires
GeForce GTX Titan - La carte grand public la plus puissante en  mono GPU du moment
Si dépenser presque un mois de SMIC dans un composant de votre PC ne vous choque pas, sachez que nVidia a dans ses cartons un gros monstre mythologique !
La GeForce GTX Titan serait basée sur la puce GK110 de la famille Kepler, première carte grand public à bénéficier de ce composant. La puce serait équivalente à 85% de la puissance d'un GTX 690 qui elle dispose pourtant de deux puces Kepler haut de gamme !

La puce est un GK110, identique à celui embarqué sur les cartes spécialisées en GPGPU, les Tesla K20X. Pour rappel, la puce GK110 dispose de 15 SMX (2880 SP) dont 14 sont activés (pour 2688 SP). Cette puce dispose d’une puissance de calcul de 3.95 GFLOPs en simple précision et de 1.31 GFLOPs en double précision.

Quelques chiffres, toujours à l'état de rumeur, pour le GK110 de la GeForce Titan :

  • Date de sortie 18 février
  • 2880 SP (15 SMX) dont 2688 activés (14 SMX)
  • 7.1 milliard de transistors
  • Die de 502 mm²
  • Fréquence GPU 732 MHz
  • VRAM 6 Go de GDDR5 sur bus 384 bits à 1300 MHz
  • TDP de 235W
  • Tarif entre 850 et 1000€

Autant dire une dévoreuse de WU ! Même si ce genre de puce très haut de gamme est risqué pour sa résistance au long terme. nVidia va d’ailleurs imposer des règles de design très strictes à ses partenaires pour cette carte.

Les rumeurs quant à la date de disponibilité varient légèrement. Si la plus grande majorité des sources indiquent le 18 février, quelques exceptions parlent également du 25 …

Source : PC World

Erreurs de calcul et température GPU : Des chiffres

Par , le dans Hardware - 3 Commentaires
On le savait sans pouvoir y plaquer de chiffres fiables. Les GPUs de nos cartes graphiques sont beaucoup plus prompt à l’erreur que nos cher CPU. Toutefois la température semble être une variable décisive dans la multiplication de ces erreurs. Cette news expose un petit panel représentatif de cartes nVidia et les conditions du test.
Si bien sûr les cartes sur fixes sont à risque, les laptops et racks de calcul haute performances sont encore plus victimes de ce phénomène.

Pour nous c'est un rappel qu'il faut vraiment éviter le pliage sur GPU de laptop, et qu'il faut veiller à ce que nos GPU soient très bien ventilés ! Bonne lecture !

Source : Tom's Hardware France

Xeon Phi : Un coprocesseur x86 mais quid d'OpenCL ?

Par , le dans Hardware - Aucun commentaire
Il y a quelques semaines, Intel relançait l'engouement autour de ses travaux sur l'architecture défunte "Larrabee". Cette fois ci, le projet s'avance tout droit vers la commercialisation, ceci étant prouvé par l'attribution d'un nom commercial à la carte, et ce sera donc "Xeon Phi".

Si vous avez suivi cette annonce, vous savez déjà qu'il y a "plus de 50 cores" capables d’exécuter du code x86 et jusqu'à 8 Go de mémoire embarquée. Le tout monté sur une carte PCI-Express au format assez classique.
Clairement, le produit n'est plus aligné au coté de la concurrence des GPU capable de GPGPU, mais plutôt présenté comme un "coprocesseur"...

La carte est présentée comme capable de travailler seule, ou montée dans un cluster pour constituer un super-calculateur.

D'un point de vue capacité logiciel, c'est pour le moment assez flou. La carte disposerait de son propre OS Linux pour s'isoler du reste du système, et surtout la documentation commerciale ne mentionne pas OpenCL. Intel aurait décidé d'ignorer ce standard en devenir ?

Il y a quelques jours, le site Parallelis a décortiqué la documentation et a levé quelques doutes sur l'efficacité de la carte, surtout en mode x86, et les limitations que pourraient imposer le bus PCI-Express...
Bref, pour le moment le sujet passionne, mais il est difficile de pouvoir confirmer les conjectures. M. Intel, éclaire nous !

Sources : PCInpact
Parallelis

GeForce 600, Radeon 7000 ... ou pas ...

Par , le dans Hardware - Aucun commentaire
GeForce 600, Radeon 7000 ... ou pas ...
Enfin les nouvelles générations de GPU arrivent ! Geforce 600 et Radeon 7000 nous promettent de sérieux gains de performance ... ou pas ...
En effet les références des fabricants commencent à faire apparaître les nouvelles générations de cartes. Malheureusement une étude en détail des spécifications nous apprend que ce sont seulement les GPU actuels qui sont renommés. Ne vous laissez pas surprendre par les nouveaux noms, il n'y a même pas d'overclock d'usine pour justifier le changement de nom, il s'agit de reconstruire les gammes pour l'an prochain.

Cette pratique qui commence à être assez ancienne et récurrente entraîne toujours son lot de réactions négatives... les passionnés technophiles que nous sommes aimons tellement la nouveauté.

Source : Tom's Hardware France

Le core i7 3770K mettra 25% dans la vue à votre 2600K ?

Par , le dans Hardware - 1 Commentaire
Le core i7 3770K mettra 25% dans la vue à votre 2600K ?
Intel, encore Intel ! Oui, mais c'est alléchant !
Vous avez aimé le 2600K Sandy Bridge ? Vous allez adorer le Core i7 3770K et son gain de 7 à 25% !

Pas de long discours, des chiffres !



Cinébench étant certainement le type de calcul le plus proche de FAH on va donc espérer un gain de 15% sous FAH... Seul un vrai bench sur le client permettra de répondre, mais cette information est assez importante !


Source : Tom's Hardware France

Intel Knights Corner, 1 téraflop pour le rejeton de Larrabee !

Par , le dans Hardware - 3 Commentaires
Intel Knights Corner, 1 téraflop pour le rejeton de Larrabee !
Le projet mort-né Larrabee continue d'engendrer des évolutions. Si pour le moment rien n'est sorti du laboratoire, les chiffres avancés sont de plus en plus impressionnants.
Si un CPU classique permet de calculer environ 0,1 Teraflop et un GPU environ 0,5 Teraflop, Knights Corner avec ses 50 cores annonce 1 Teraflop !
Pour le moment pas de date de sortie ...

A quand ce type de carte co-processeur pour assister nos CPUs sur les plus grosses WU ?

Source : Tom's Hardware France

Le socket 2011 sera aussi celui des Ivy Bridge E

Par , le dans Hardware - Aucun commentaire
Le socket 2011 sera aussi celui des Ivy Bridge E
Si la sortie des nouveaux i7 Sandy Bridge E vous titille mais que vous avez peur d'investir dans une plateforme qui ne serait pas pérenne, la bonne nouvelle du jour est apportée directement de la bouche de M. Intel : Ivy Bridge E tournera sur toutes les cartes mères socket 2011.

Intel est très critiqué pour la durée de vie de ses plateformes, en effet les sockets Intel ont eu tendance dans le passé à connaître un "Turn Over" assez redoutable pour nos finances. Le pire de tous sera peut être le socket 1156 qui n'aura servi que pour la première génération d'i5 et d'i7 entrée de gamme, soit 1 an ...

Pour Ivy Bridge c'est promis, les cartes mères actuelles en 1155 et 2011 conviendront à toute la gamme de CPU. Une très bonne nouvelle pour ceux qui souhaiteraient passer dés aujourd'hui sur un processeur Hexa-Core comme le i7-3930K ou le i7-3960X, mais qui souhaiteraient par la suite faire évoluer en douceur leur plateforme vers un CPU Octo-core de la famille Ivy Bidge E.

3, 2, 1 ... A vos magasins !

Source : Tom's Hardware France

Sortie des Sandy-Bridge E d'Intel !

Par , le dans Hardware - 8 Commentaires
Sortie des Sandy-Bridge E d'Intel !
Ce n'est pas tous les jours qu'on annonce une nouvelle série de processeurs, alors délectons-nous !
L'architecture vous la connaissez déjà, c'est du Sandy Bridge. Alors qu'est ce qui change ?
  • Pas de GPU intégré (on gagne ici des transistors)
  • Un nouveau socket : 2011 (comme son année de sortie :D)
  • Gestion de 4, 6 voir 8 cores physiques (enfin 8 cores uniquement sur des Xeons)
  • Gestion mémoire sur 4 canaux (jusqu'à 8 slots mémoire sur la carte mère)
  • Nouveau chipset X79


Mais bon, concrètement, ça plie bien ? Hé bien cette source (merci à Chhosni de l'AF) donne le plus gros modèle i7 3960x aux fréquences d'usine environ à 43,500 PPD, malheureusement sans citer le projet ayant servi pour la mesure. Un gain tout de même très important par rapport aux i7 2600K aux fréquences d'origine.

Notre avis ? SPOILER !
Caché:

Une très belle vitrine technologique, mais un prix exagéré qui l'élève au rang de machine difficilement accessible. Compter au minimum 900€ pour la plateforme de base (1 CPU hexacore, 1 carte mère et 4 barettes RAM).


Source : PcINpact
Source Bench Folding : Overclockers.com (en anglais)

nVidia Kepler pour la fin d'année ?

Par , le dans Hardware - 1 Commentaire
nVidia Kepler pour la fin d'année ?
Il ne se passait plus grand chose sur le marché des GPUs, c'est sur le point de changer. Des rumeurs font état d'une sortie avant Noël du segment le plus haut de gamme de la génération Kepler de nVidia.

Les rumeurs indiquent que nVidia serait en train de réduire le prix de ses actuelles GTX 5XX Fermi pour laisser de la place aux futures GTX 6XX Kepler gravée en 28nm. Pour nous les plieurs, on bave devant les conjectures circulant sur Internet, comme par exemple 1024 SP, et un bus mémoire 512 bits.

nVidia va nous mettre le feu sous le sapin ?

Source : Tom's Hardware France
Source spéculative (en anglais) : ICI

Processeurs AMD FX disponibles : des bulldozers qui écrasent la concurrence ?

Par , le dans Hardware - 1 Commentaire
Ca y’est, AMD a enfin annoncé sa nouvelle gamme processeurs basés sur l’architecture Bulldozer. Cette gamme bénéficie d’une numérotation claire indiquant rapidement ce à quoi s’attendre. Les processeurs FX ont donc une référence 4000, 6000 ou 8000 qui indique le nombre de cores (quatre, six ou huit), les trois dernier chiffres permettant de positionner la puce en terme de performances au sein de la gamme.

Un concept modulaire qui transforme le concept de core

Cependant, avec son architecture Bulldozer, AMD abandonne le concept de cores comme nous le connaissons habituellement. En effet, il est plus judicieux de parler de module Bulldozer, qu’AMD qualifie de CMT (pour Cluster Multi-Threading). Chaque module contient les éléments suivants : le fetcher qui doit gérer le flux d’instructions, le décodeur qui transforme les instructions reçues en instructions élémentaires compréhensibles par les unités de traitement, deux unités de calculs sur les entiers (ALU), un cache L1 partagé entre les deux unités ALU, une unité de calcul sur les flottants (FPU) et du cache L2.

Ce module sera vu par le système d’exploitation comme deux cores. L’efficacité sur le calcul des entiers devrait donc être bonne, mais on peut avoir de sérieux doutes sur l’unité de calcul des flottants partagée. En effet, en calculs scientifiques, comme pour Folding@Home, la très large majorité des traitements se fait sur des nombres flottants. AMD indique que sa FPU est capable de traiter une donnée 256 bits par cycle ou deux données 128 bits par cycles. Cependant, la possibilité de travailler en 256 bits n’est disponible que pour des instructions AVX, mais le mystère plane sur les autres types d’instructions comme le SSE/SEE2 qui travaille principalement en 128 bits. Cette approche peut s’avérer particulièrement risquée en terme de performances.

La puce et ses caractéristiques

Pour ce qui est des autres caractéristiques de la puce, celle-ci est gravée en 32 nm et dispose de 2 milliards de transistors pour les modèles FX-8000. Chaque module dispose de 64ko de cache L1 et de 1Mo de cache L2. L’ensemble se partage 8Mo de cache L3. Les unités de calcul supportent l’ensemble des instructions SSE (jusqu’au 4.2), l’AVX et le AES-NI. AMD a intégré une nouvelle version de sa version du Turbo pour les cores qui permet d’augmenter la fréquence de certains lorsque les autres ne sont pas utilisés, dans la limite du TDP de la puce qui sera de 95 ou 125W suivant les modèles.

Le modèle le plus haut de gamme proposé actuellement est le FX-8150 que l’on retrouve pour 245 €. Celui-ci dispose donc de 8 cores (4 modules) qui fonctionnent à 3.9 GHz et pouvant monter à 4.2 GHz avec le Turbo. Ces processeurs nécessitent une carte mère AM3+, mais peuvent aussi prendre place sur un socket AM3 sous réserve de mise à jour du BIOS de la carte.

Et du coté des performances ?

Du coté des performances, on peut dire que les nouveaux bébés d’AMD sont loin de convaincre.

Tout d’abord, certains sites ont rapportés des problèmes de compatibilité et de performances sous Windows 7 qui semble connu par AMD et Microsoft. Ceux ci promettent une amélioration pouvant aller jusqu’à 10% sous Windows … 8. Il se pourrait que Linux soit la seule solution pour exploiter ces puces efficacement pour l’instant.

En ce qui concernent Folding@Home, les premiers chiffres qui nous sont parvenus sur un FX-8150 sous Windows 7 sont décevant : le processeur peine à obtenir 14 000 PPD en SMP. A coté de ces chiffres, gardons à l’esprit que le potentiel d’amélioration est là : nos cores n’exploitent pas encore les instructions AVX, et l’optimisation actuelle ne convient peut être pas pleinement au FPU partagées des Bulldozer … De plus, si les problèmes de performances liés à Windows (probablement à son ordonnanceur) sont avéré, il se pourrait que les résultats sous Linux soient complètement différents …


Actuellement, nous aurions tendance à déconseiller ce processeur dont les performances peinent à lutter avec un i7 2600K (certes vendu un peu plus cher) et qui ne justifient pas le remplacement d’une plateforme actuelle …

N’hésitez pas à nous faire parvenir des performances sous Linux, nous aurons peut être une bonne surprise. Nous espérons aussi pouvoir réaliser les tests par nous-mêmes, ce qui nous permettra peut être de réviser notre jugement.