nVidia GeForce GTX460 1 Go

  |   6074  |  Poster commentaire  |  GPU
Sommaire :
 
 
Classé actuellement comme une carte mainstream vendue entre 200 et 250€, cette carte inaugure la puce GF104 destinée à démocratiser l'architecture Fermi à l'ensemble de la gamme de nVidia. Doté de 336 SP (sur un total de 384 dans toute la puce), cette puce n'est plus annoncée comme le monstre de consommation que nous avons connu avec la GTX480.

Commençons par la première impression. Car c'est quelque-chose d'important : la boite n'est pas impressionnante du tout ! Toute petite, très colorée, une espèce de « transformer en solde » … le tout emballé dans un plastique qui donne l'impression que la boite a été lyophilisée … Bref … premier contact très moyen.



Le bundle aurait peut être pu me redonner confiance dans cet achat, mais on en est très loin … Au menu :

  • 1 adaptateur Molex vers PCIe 6 broches, nécessaire pour les alimentations ne disposant que d’une prise.
  • 1 adaptateur DVI-I vers VGA.
  • 1 CD d'applications.
  • 1 CD de drivers (celui qu'en général on utilise jamais).
  • Et le clou du spectacle, un magnifique manuel utilisateurs de 12 pages au format A5 traduit dans 12 langues … (oui oui, ça fait bien 1 page recto verso par langue). Autant dire qu'avec autant d'espace de papier, chaque mot compte ! Mais Twintech passera déjà un quart du document à vous expliquer la différence entre un port PCI, un port AGP, et un port PCI-Express (16X). Cher Addicts, vous pouvez donc zapper ce petit manuel sans regret, il ne devrait pas vous manquer.

Après cette succession de mauvaises impressions on est fébrile en approchant la carte en elle-même.
L'emballage de la carte est soigné. Un gros autocollant jaune referme la pochette anti-électricité statique et vous met en garde :
« Power Virus Applications may cause abnormal voltage drop due to load line. It may exceed thermal capacity and cause thermal damage. Nvidia may not take RMAs of overheating due to power virus applications. »
Merci les gars, pour le moment je n'en ai pas croisé beaucoup des virus qui font cramer les cartes graphiques … je suppose que cette indication est là pour accabler le client qui viendrait se plaindre d'un composant défaillant en lui indiquant qu'il aurait du protéger son ordinateur contre les virus.
Vite vite ! Passons à la carte !!!



Oh mon dieu ! C'est quoi ce carénage ? C'est un plastique d'apparence très fragile qui recouvre cette GTX 460. Fini les plastiques imposants des 9800 GTX. Même la 8800 GTS et son carénage incomplet donnaient une meilleure impression de solidité … bref passons … on ne passe pas son temps à manipuler ses cartes après tout …
Le ventilateur … aie !


J'ai tout de suite pensé à ce plastique très fin que j'avais sur nombre de mes jouets étant enfant … c'est un choix technique pour avoir des pales plus souple ? Ou alors le ventilateur a été fabriqué à partir de fond de plat cuisiné recyclé ?

Enfin une bonne nouvelle, la carte est basée sur le design de référence de nVidia, au moins, pas de risque. Et le radiateur bien que simple occupe tout le volume du carénage. Il est optimisé par 2 gros caloducs en cuivre partant de la zone de contact radiateur/GPU pour renvoyer la chaleur sur les cotés du radiateur. Espérons que cette impression sera confirmée …

La plateforme de test :

  • XFX nVidia nForce 780i (c'est à dire 3WaySLI mais DDR2)
  • Intel Core2Quad Q6600 à 3 GHz
  • Zalman CNPS 9700
  • 4 Go de DDR2 (2*2Go)
  • Alim Zalman 850W
  • Une 9800 GTX de chez XFX pour aider au calcul de la consommation absolue de la carte.

Température ambiante pendant les mesures : 26°


Première bonne surprise, et de taille, la consommation au repos.
15W seulement ! C'est presque aussi bien que la GT240 de notre test, mais avec un nombre de transistors en forte hausse ! On sent que des efforts énormes ont été fait chez nVidia pour rendre les cartes plus sobres en période d'inactivité, c'est à dire 80% du temps ... ce qui ne concernera pas les plieurs acharnés.


Seconde bonne nouvelle, la consommation en charge de seulement 117W à la prise ! Ce n'est pas beaucoup comparé à la complexité de la puce.