nVidia GeForce GT 240

  |   14312  |  Commentaires (3)  |  GPU
Sommaire :
 
 

Consommation



Pour ces mesures, j’utilise un Wattmètre Watt & Co. Les valeurs mesurées sont à la prise et incluent donc la consommation et les pertes des autres composants. Pour ces relevés, seul le client GPU est lancé.

Attention : pour les WUs utilisant le Core 14 (p59xx), n’ayant pas un wattmètre capable de calculer la moyenne de consommation sur une durée donnée, j’utilise une formule du type (valeur min + valeurs max) / 2 … cette formule est probablement inexacte, mais elle reflète tout de même la consommation réduite de ces unités (la machine passe plus de temps en consommation minimale qu’en consommation maximale).


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


La consommation au repos de la carte est très faible, comme sur la plupart des cartes de dernière génération. Ceci s’explique par le fait que la carte est capable de fortement réduire ses fréquences au repos (GPU : 135 MHz / Shaders : 270 MHz / Mémoire : 135 MHz). Cela complique les comparaisons avec la génération de cartes précédente (G9x) et pourra induire des résultats bizarres lors de la mesure du delta repos / charge. La carte dispose aussi d’un palier de fréquence à 405 MHz pour le Core, 810 MHz pour les Shaders et 324 MHz pour la mémoire. Ce palier est utilisé en mode PureVideo, qui sert à accélérer le décodage des vidéos en mettant le GPU à contribution au lieu du CPU.

Lors du pliage, les fréquences maximales sont bien sur engagées, mais j’ai eu des cas où elles ne se réactivaient pas correctement après certains types d’erreurs. Si votre carte est anormalement lente, vérifiez ce point. Un simple redémarrage de la machine suffit alors à ce que tout rentre dans l’ordre.

Pour terminer ces tests aux fréquences d'origine, les graphiques suivants montrent l'efficacité de la carte, exprimée en PPD par Watt, et calculée à partir de la consommation de la carte.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.