Généralités sur le projet Storage@Home

  |   2762  |  Poster commentaire  |  Storage@Home
Le projet Folding@Home a pris une ampleur sans précédent ! C'est le premier et plus gros projet de calcul distribué au monde au niveau de la puissance brute. Si de notre coté, nous les contributeurs/clients n'avons qu'une infime place de notre disque dur à réserver au projet (tout au plus la WU courante et d'éventuels travaux en attente d'envois), chez Stanford il en est tout autre. Chaque WU et son fichier résultat y est conservé précieusement. Puis les résultats sont fusionnés pour donner naissance à ces vidéos de protéines biscornues qui tremblotent de façon assez rigolote qu'on trouve sur Internet.
Toutes ces données sont conservées dans des serveurs de stockage, les TeraOctets y sont innombrables, on parle de plus de 400 To, conservant les précieuses données scientifiques. Toutefois, le stockage coûte très cher à Stanford et la croissance soutenue du projet sur du matériel de plus en plus puissant comme les PS3 et les GPUs n'a fait qu'accroître ce besoin vorace de place !

Le principe de Storage@Home est simple : des données issues des calculs des clients Folding sont envoyées sur votre ordinateur personnel. Dés qu'un serveur en a besoin, votre ordinateur est consulté et les données uploadées.

Toutefois, ce système miraculeusement pratique nécessite de mettre en place quelques « sécurités ».
Premièrement une redondance des données sur plusieurs clients : car il serait catastrophique de perdre des simulations par ce que M. X a eu un crash disque dur. La redondance permet aussi d'équilibrer les charges d'upload et une meilleure disponibilité des données pour les serveurs.
L’utilisation d’un chiffrement et une signature des données et d’une empreinte numérique permet de s'assurer que le contenu n'a pas été détourné, qu'il n'a pas été modifié/endommagé et que l'expéditeur est bien Stanford.